Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vingt quatre jeunes Avesnois rentrent de Lourdes

De 11 ans à 18 ans dans différentes routes: Découverte, Tremplin, Service, Marthe et Marie, les Avesnois ont vécu un super pélé diocésain.


Du Mardi 18 au Lundi 24 août

"La Joie de la Mission" les jeunes ont découvert comment être missionnaire partout et tout le temps.

Quinze jeunes sont venus à Lourdes pour la 1ère fois et au total, ce sont 24 jeunes de l’aumônerie d’Avesnes de la 6ème à la terminale, qui ont participé au pèlerinage diocésain du 18 au 24 août. Le thème de cette année était « la Joie de la Mission ».

  • 3 jeunes de 18 ans au service des malades avec le groupe Marthe et Marie
  • 4 jeunes lycéennes de 16 ans avec la route Service
  • 2 jeunes collégiennes de 14 ans avec la route Tremplin
  • 15 jeunes qui venaient pour la première fois, entraînés par les plus grands, ont participé à la route Découverte : 12 sortant de 6ème, 2 de 4ème et 1 de 3ème.

 

Voici le témoignage de ces nouveaux pèlerins à qui j’ai demandé ce qu’ils avaient préféré.

Gabin : « J’ai bien aimé l’ambiance entre les jeunes, les chants gestués. Tout était sympa, les marches, la visite des basiliques, les veillées. »

Alexandre : « Je me suis fait de nouveaux amis. Etre près d’un malade quand il a reçu le sacrement de l’Onction des malades m’a ému ; le malade a été content dans son cœur. Prier à la Grotte la main touchant le rocher tout lisse que beaucoup de gens ont touché avant moi est très impressionnant. »

Simon : « J’ai tout aimé, c’était génial ! Et en particulier aller aux piscines : me tremper dans l’eau, j’ai senti la présence de Jésus, c’est très émouvant. »

Lucie, Chloé, Laurine et Élise, quatre inséparables copines: « Ce séjour a été vraiment merveilleux et surtout l’Onction des malades, la Veillée Mariale et la messe à la Grotte. Ce pèlerinage nous donne envie de revenir l’année prochaine. »

Malorie : « Après l’Onction, quand la malade a reçu le cierge, je lui donnais la main, elle avait peur d’être seule. Elle a souri de joie et j’étais contente pour elle. Après avoir reçu le sacrement de la Réconciliation, j’étais soulagée. C’est un cadeau qui donne l’espoir de vivre auprès de Jésus.

Valentin 14 ans : « La Procession Eucharistique avec le temps de l’Adoration. Nous étions nombreux dans la basilique Saint Pie X, dans le Silence et la pénombre, moment de recueillement avec Jésus.

Lucie 14 ans : « J’ai préféré la Veillée Mariale malgré les cierges éteints par le vent. Du haut des marches, nous voyions la foule des pèlerins qui tiennent tous à Jésus, ça fait du bien ! »

Vincent 15 ans : Lors de l’Onction, j’étais près des malades. Je sentais leur émotion, je voyais leurs larmes de joie. A la grotte, j’ai aimé le Silence et les moments de Prière. J’ai mis plusieurs cierges pour ma famille et des personnes qui m’ont demandé de prier la Vierge pour eux. Pour moi, boire de l’eau de Lourdes c’était exceptionnel et ici nous remplissions notre gourde, c’était habituel ! Voir ici autant de gens qui ont la Foi, rassemblés pour prier le Seigneur c’est merveilleux ! »

 

Des jeunes enthousiasmés et prêts comme le dit Vincent à : « Marcher au côté de mon Seigneur (chant du pélé), témoigner de ma foi à l’école, avoir un comportement accueillant comme Jésus. On n’est pas parfait mais on peut s’améliorer, faire le maximum pour les autres et pour Dieu. »

 

Voici le témoignage de deux  "anciennes"

 

C'était magique, je sais, je commence à me répéter à force. Mais j'ai découvert une autre forme de service. Avant, je pensais que le service ne se résumait qu'à pousser ou tirer des malades, mais cette année, j'ai fais une incroyable découverte : le service, c'est partout, tout le temps et à jamais. Que ce soit auprès des malades, du pélé, des amis, des gens heureux ou malheureux. Le service c'est ça, c'est s'oublier un peu, pour aimer plus. Ne pas trop se concentrer sur soi-même pour vivre et partager plus. Le service, c'est des sourires, des visages, des paroles, mais surtout de l'émotion, de la joie, des pleurs, de la fatigue, du bonheur... Le service, c'est se dire "aller, encore un effort, c'est pour eux, et pour nous tous." C'est trouver le moyen d'être humble. C'est le partage. C'est l'amitié. Nous sommes rentrés, mais notre mission n'est pas terminée. Cette mission "pas si secrète" c'est d'aimer les autres le plus possible, d'être toujours volontaires et remontés à bloc. Alors même si l'on doit attendre encore une année avant de retourner dans les Hautes-Pyrénées, on a l'espoir. L'espoir de pouvoir encore vivre des moments géniaux comme ceux vécus cette semaine. Nous nous sommes créés une immense famille, à force de pèlerinages et de paroles de lumières. Merci à tous et surtout : "Tout concours au bien de ceux qui aiment Dieu." Romains 8.28.

Élise 16 ans.

 

Bonjour, je m'appelle Élisa, j'ai 18 ans, je suis en terminale économique et sociale. C'est la septième fois que je viens à Lourdes et troisième fois en « Marthe et Marie », groupe de jeunes où l'on concilie service et prière. Au cours de la semaine nous effectuons différents services, pour moi le service en chambre où nous nous occupons des malades dans une superbe ambiance, parfois un peu folle, mais toujours en effectuant un travail sérieux. Notre motivation à revenir chaque année est toujours la même car notre présence auprès des malades est très importante. Nous avons également eu la chance d'être réunis en comité restreint auprès de notre amie Michèle qui recevait l'onction seule, la veille du sacrement car elle ne pouvait être présente lors de la messe le lendemain. Venir à Lourdes c'est donner de son temps pour un sourire, c'est donner sans s'attendre à recevoir. Mais aussi apprendre à se connaître réellement, apprendre à avoir confiance en soi.

Le plus beau remerciement est celui auquel on ne s'attend pas car nous venons pour donner et nous recevons énormément.

 

 

 

Article publié par Marie Claude DELVAUX • Publié Jeudi 03 septembre 2015 • 642 visites

Actualités de l'Eglise

Mieux habiter l’espace
« Mieux habiter l’espace », thème de la quatrième méditation pour le Carême 2017, à...

« Pour que vive le livre » déclaration de Mgr Bernard Ginoux
À L’OCCASION DU SALON DU LIVRE 2017, DÉCLARATION DE L’INSTANCE LIVRE Tandis que s’ouvre le...

Plus d’audience pour les acteurs de l’Église en périphérie
En pleine campagne électorale, grâce aux équipes de Pèlerin et du réseau RCF, Radio...

Le Synode 2018 sur les jeunes et la foi est lancé
Mgr Denis MOUTEL, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier et le P. Joao CHAGAS, responsable de la...

RDC, le témoignage alarmant de Mgr Muyengo
Mgr Sébastien Muyengo, évêque d’Uvira (République Démocratique du Congo). Evêque...

Haut de page